Acteur

Bienvenue sur mon site !

 

Vous y trouverez mes derniers films, mon actualité et quelques photos pour faire connaissance.

 

 

25

25 ans ! Ca fait 25 ans que je découvre, que je visite, que je voyage, que je me fonds, que j'explore ce métier passionnant.

Je ne l'ai envisagé et vécu que comme un besoin, une nécessité.

Ce métier est le lien entre moi et les autres. Il m'a grandi et continue de me faire voyager.

 

Premiers pas

J'ai quitté mon bahut de Savigny-sur-Orge ( Lycée JB Corot ) après avoir posé mes pieds pendant 4 années sur les planches de son club théâtre, dirigé par celui qui a permis à mon désir de s’exprimer : Jean-Pierre Albe.

Merci Jean-Pierre !

Je ne te l’ai jamais dit par timidité ou par fierté ( sans doute le mélange des deux ), mais s'il t'arrive de lire ces lignes …

Adieu donc DEUG A, tu sentais depuis longtemps que je n'avais pas l'étoffe d'un scientifique!

 

Une "Parenthèses"

Après avoir passé plusieurs auditions à des concours d'entrée d'école, c'est entre les mains expertes de Lucien Marchal, directeur de l'école Parenthèses, que j'ai décidé de faire mes armes, de cimenter mon savoir, de lester mes bagages. Je dis "décider" car quelques portes s'ouvraient à moi avec bienveillance dont celles de Jean Périmony.

Ah les choix ! Ces fameux choix, ces grandes décisions, ces carrefours d'horizon qui vous font grandir en choisissant. On dit que choisir c'est renoncer, mais je n'ai pas renoncé à l'école de M. Périmony, non, j'ai choisi la route de cette "Parenthèses".

Aidé par mon parrain de métier, Michel Oziel ( je te dois cette révélation Michel, cette passion des planches et des écrans ; toi je ne te remercie pas seulement, je te bénis), qui m’aidera à  préparer ces écoles, je pousse la porte d’un ancien lavoir dans le 12ème, qui sera ma bibliothèque, mon réfrigérateur, toute ma nourriture pendant 2 ans.

De beaux noms, de grands talents, des artistes importants ont été mes professeurs, mes guides quelques fois : Valérie Delbore, Dominique Valladié, Laurence Mayor, Elisabeth Chailloux, Jacques Lassalle et Lucien Marchal.

Ces débuts de théâtre m'ont plongé dans les univers de G. Feydeau ( Occupe toi d'Amélie ), Shakespeare ( libre adaptation de Roméo et Juliette ), V. Hugo ( Ruy Blas ), A. Strindberg ( la danse de mort ), Racine ( Britannicus ), P. Handke ( Outrage au public ), Marivaux ( Le legs ),C. Goldoni ( L'école de danse ) et d’autres encore.

Sortie de "Parenthèses", les auteurs et les univers s'enchaînent : Feydeau ( toujours ), Pirandello, Dorothy Parker, I. Horovitz, A. Camus …

 

Des rencontres

Mais l’apprentissage de ce métier ne se finit pas à la sortie d’une école. C’est insatiablement que les rencontres se font et les univers s’explorent. Un être, un univers notamment celui de  Daniel Langlet !

Daniel Langlet me fait amorcer un virage sur le théâtre, le cinéma, le travail de l’acteur. Il me fait toucher du doigt la modernité que l’acteur peut insuffler à son approche d’un texte, d’un personnage. Une modernité nourrie de quantités de tentatives, de recherches Stanislavskiennes, Chekhoviennes.

Ce membre du théâtre des 50, me donnera l’opportunité de tester, de se perdre, de chuter puis de se relever aux côtés d’Andréas Voutsinas, qui avait travaillé quelques décennies aux côtés de Lee Strasberg. Ateliers Voutsinas que j’ai suivis pendant trois ans.

 

C’est Daniel qui me fait rencontrer Stavros Bratsiotis. Cet ancien élève du théâtre des 50, d’origine grècque, comédien et metteur en scène parti en Suisse pendant quelques temps, revient en France et propose à Daniel Langlet de tenir le rôle de François de Mortange dans sa création «  THEATRO ». Il reste un rôle à pourvoir et Daniel pense à moi.

Ma rencontre avec Stavros Bratsiotis et son texte ( "THEATRO" ) est déterminante dans mon envie de découvrir les auteurs contemporains. Son texte sublime et trop méconnu sera joué Plus de 90 fois entre  2007 et 2009.

 

Du contemporain

Les auteurs contemporains sont aussi les rencontres effectués dans ce déroulé d’ateliers de formations. C’est Denis Lefrançois qui me permettra, au travers de ses textes, de jouer au théâtre Astral pendant plusieurs années et d’affronter la jungle avignonnaise (en 2012, 2013 et 2014).

 

L'audiovisuel

L’image, le cinéma me suit depuis plusieurs années mais mes incursions se font rares :

« UP » d’Hervé Tostivint, « Trois pères à la maison » et « Cellule identité » de Stéphane Kappés, « Un mensonge de l’esprit » de paul Pastor, « Pour un oui » de Etienne William, « Everybody needs somebody » de Christophe Averlan, « Là où je pense » de Bénédicte Portal, « la brosse à dents de l’amour » de Jef Szczepanek, « Closer strip » de D. Lefrançois, « Clem » de Joyce Bunuel.

 

Et maintenant

Le manque des planches de théâtre me brûle les pattes, mais la caméra a un chant que même Ulysse ne peut ignorer.

Depuis 3 années maintenant, les mots de Sébastien Bihi résonnent dans ma bouche au travers d’une série de courts métrages au titre évocateur : « Phobias ».

Cette série est en développement pour le petit écran.

Notre nouveau défi est un court de 45 mn en post production actuellement : « Callback ».

Et le reste …

… est à venir.

 

Contact :

Tél : 06.60.51.08.12